Dimanche 28 mars 2021 

Théâtre de l’Hôtel de Ville – Le Havre – 15h

 

Mozart - Requiem

 

Photos Festival St Robert

La messe de Requiem en ré mineur (KV. 626) composée en 1791 n'est de la main de Mozart que pour les deux tiers environ, la mort en ayant interrompu la composition. Elle reste néanmoins une de ses œuvres majeures et emblématiques. Sa veuve, Constance, pour pouvoir honorer malgré tout la commande et ne pas avoir à rembourser l'avance octroyée d'une part, et réhabiliter la mémoire de son mari en vue d'obtenir une pension impériale d'autre part, demanda à plusieurs compositeurs de terminer la partition. Le Requiem a suscité de nombreuses légendes, tant du fait des circonstances insolites de sa commande que de la difficulté de distinguer exactement ce qui était de la main de Mozart et ce qui ne l'était pas. 

Franz Xaver Süßmayr, jeune compositeur et élève de Mozart, reçut alors l’injonction de compléter l’œuvre. Elle a aussi suscité de nombreuses transcriptions notamment pour quatuor à cordes dès les années 1793/1794.

La légende autour de cette œuvre nous a incité à proposer une version intime, comme s’il s’agissait d’une œuvre de musique de chambre. Nous avons ainsi choisi de nous baser à la fois sur le manuscrit original « officiel » de Mozart mais aussi sur les différents manuscrits laissés par Eybler, Freiystädtler et Süßmayr. Nous avons aussi retrouvé deux arrangements pour quatuor à cordes datant des années 1793/1794. Par ailleurs, Mozart, sur le modèle du Requiem de Haydn ou encore du Messie de Haendel utilise quantité de doublures entre les cordes, les cuivres, la basse continue et le chœur. Ainsi, en décidant d’alléger l’instrumentation, aucune note ne manque. Les phrases mélodiques gagnent parfois en lisibilité et en émotion, le contrepoint devient plus clair. Enfin, en confiant les parties de chœur aux solistes, les lignes vocales sont mises à nu. Il s’agit donc dans cette version d’aller au cœur de l’œuvre de Mozart, en lui rendant hommage. 


Ensemble Contraste

Amélie Raison - soprano

Aliénor Feix - mezzo

Etienne Duhil De Benaze - ténor

Igor Bouin - basse

Arnaud Thorette, Anaïs Perrin - violons

Maria Mosconi - alto

Barbara Leliepvre - violoncelle 

Johan Farjot - orgue positif 


Billetterie