Deborah Nemtanu

© Jean-Baptiste Millot

Née en 1983, à Bordeaux, dans une famille passionnément musicienne, Deborah Nemtanu a quatre ans lorsqu’elle choisit le violon. La précocité dans la réussite et la diversité dans le talent caractériseront son parcours.

Après avoir obtenu son prix première nommée en 2001 au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris, elle multiplie les distinctions internationales : prix de l’Académie Maurice Ravel en 2001, quatrième prix et prix spéciaux au concours Jacques Thibaud en 2002, participation au Perlman Program (USA) en 2007, deuxième prix du Concours Benjamin Britten de Londres en 2008, couronné par un concert avec le Royal Philharmonic Orchestra. En 2005, elle est nommée premier violon solo de l’Orchestre de Chambre de Paris, un poste de haute responsabilité qu’elle occupe toujours aujourd’hui. A ce titre, elle se produit régulièrement comme soliste au Théâtre des Champs-Elysées, notamment dans le Concerto n°3 de Saint-Saëns, la Symphonie espagnole de Lalo, le concerto de Brahms ou les concertos de Bach.

Curieuse et passionnée, Deborah élargit progressivement son champ d’action : en proposant des programmes où elle passe habilement du violon à l'alto ; et en dirigeant elle- même l’Orchestre de Chambre de Paris, en connivence avec les musiciens de l’orchestre, dans un véritable esprit chambriste.

Au fil des tournées, Deborah multiplie les rencontres musicales fécondes, notamment avec Boris Berezovsky, Stephen Kovacevich, Romain Descharmes, Jean-Frédéric Neuburger, Adam Laloum, François Leleux, Emmanuel Pahud, Fazil Say, Daniel Hope, Natacha Kudritskaya, sans compter sa soeur Sarah Nemtanu, partenaire de toujours.

Salué par la presse, son premier disque, consacré à Saint Saëns et Fauré, sort en 2013, avec l’Orchestre de Chambre de Paris placé sous la direction de Thomas Zehetmair (Mirare). Avec sa soeur Sarah elle enregistre les concertos pour violon de Bach, et de Schnittke (Naive) en décembre 2014, puis l’intégrale des Duos de Bartók en 2016 pour Decca. En septembre 2017, sort le premier CD de La Symphonie de Poche dirigée par Nicolas Simon, aux cotés duquel Deborah interprète Tzigane de Ravel et la Symphonie espagnole de Lalo. En avril 2018 elle grave avec Sarah le Double concerto pour violon de Martinu (Pentatone).

Elle joue un violon de Domenico Montagnana (1740), généreusement prêté par Monceau Investissements Mobiliers, société du groupe Monceau Assurances.